PH Basic Nature's Plus 60 gélules

987 DIE COM NAT

Nouveau produit

Pour traiter votre excès d’acidité et retrouver votre équilibre acido-basique, vous pouvez utiliser notre mélange de plantes et minéraux : PH Basic en 60 gélules de notre fournisseur Nature’s Plus.

Plus de détails

1 Article

En stock

Attention : dernières pièces disponibles !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

17,30 €

Prix TTC

+ Frais de port

En savoir plus

PH Basic va lutter contre l’acidité de nos corps grâce à des plantes comme la prêle, le fenouil et la camomille ainsi que le citrate de calcium et le citrate de magnésium.

PH Basic et la prêle

Son nom latin : Equisetum arvense, son nom trivial : queue de rat.

Sa richesse en silice et en calcium va ravir nos os et notre sang.

C’est bien elle, la prêle, que l’on retrouve dans des endroits humides. Jeune on peut la rajouter aux salades, en vieillissant, elle se charge en silice et prend de la dureté. C’est là qu’en Alsace, on l’utilisait pour abraser les poêles et les marmites ou pour polir le bois.

Bien sûr, il ne faudra pas la confondre avec la prêle des marais qui est grande mais aussi toxique.

Á quoi peut-elle nous aider ?

C’est une plante très reminéralisante, ce qui va faire un bienfait énorme au cartilage, aidera la souplesse de nos tendons, si fracture il y a elle va consolider cette même fracture. Elle va s’attaquer à la goutte, les cystites et le surpoids.

En usage externe, sous la forme de décoctions, elle peut aider à guérir des ulcères aux jambes, des aphtes dans la bouche, et des plaies diverses.

Comment se fait-il que cette plante regorge de toutes ses substances bienfaisantes seulement dans sa tige ?

Tout simplement parce qu’elle est dépourvu de feuilles et de fleur. Donc tout est concentré dans sa tige.

Chez les potiers, on l’utilisait pour polir les pots en étain et en laiton sans bien sûr les rayer. Les luthiers s’en servent pour polir le bois, d’autres pour lustrer les couverts en argent.

Pour que nos os soient en bonne santé, il faut un dosage subtil de silice (8 %) et de calcium. La silice accentue l’assimilation du phosphore qui lui-même est un agent de consolidation de nos os. Une synergie subtile en quelque sorte. Cette même silice, sous sa forme naturelle va diminuer la perte de densité osseuse.

Et comment débarrasser nos corps de nos toxines, de notre excès de sucre ou de mauvaises graisses ?

En utilisant la prêle qui est aussi un diurétique.

Que nous dit la célèbre Commission E allemande qui est chargée de veiller aux dérives en matière médicale et de diététique : c’est un draineur urinaire qui est aussi là pour nous débarrasser des petits calculs rénaux. En usage externe, on peut s’en servir pour les plaies qui ne finissent pas de guérir ou qui suppurent, vous savez ces plaies récalcitrantes qui trainent en longueur. On raconte même qu’au Japon, on l’utilise pour lutter contre l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Dans l’histoire, le médecin romain Galien (121-216 apr. J.-C.) en parlait déjà. Il s’en servait pour soigner les ligaments abimés, pour « souder » les plaies.

Mais c’est une plante qui remonte à l’époque du Carbonifère (389-288 millions d’années) et qui peut pousser jusqu’à 2500 m d’altitude.

Á la Renaissance, Georgius Agricola (1494-1555), savant allemand, lui confère déjà les vertus suivantes : hémostatique, diurétique, cicatrisante.

L’abbé Sebastian Kneipp (1821-1897) lui donna ses lettres d’honneur et disait :

« Elle est irremplaçable en cas d’hémorragies et de calculs ».

Puis Louis Pasteur, en 1857 :

« La silice a un grand rôle à jouer dans notre santé » et « Le silicium pourrait même révolutionner notre approche thérapeutique ».

Il faudra attendre les années 1957, pour mettre à jour le Silanol soluble, cela est dû à Norbert Duffaut (1923-1993), chercheur en chimie organique à l’université de Bordeaux. Il arriva à résorber de façon quasi total un cancer de l’ovaire ! Face à l’hostilité de la médecine traditionnelle, il se suicida en s’empoisonnant, c’était en 1993.

Fenouil et PH Basic

Son nom latin : Foeniculum vulgare. C’est une plante semi vivace mais envahissante.

Le système digestif et l’estomac peuvent remercier le fenouil : il facilite le bon fonctionnement de la digestion. En même temps si vous allaitez, l’infusion de fenouil favorise la lactation. Vous voulez décongestionner vos yeux affaiblis, faites-en une décoction légère de fenouil. En même temps, le fenouil est riche en calcium, en potassium et en provitamine A. Son huile essentielle lui donne des vertus digestives et diurétiques.

Dans la Grèce antique, on était persuadé que les serpents consommaient du fenouil pour s’éclaircir la vue, d’où le fait qu’on l’utilise pour un remède oculaire. Pline pensait qu’en mangeant du fenouil les serpents rajeunissaient lors de la mue !

François Rabelais (1483-1553) écrivain, en parlait aussi mais de façon scatologique.

Au Moyen Âge, on s’en servait pour couper l’appétit les jours de jeûne. Comment ? En consommant quelques graines de fenouil. On s’en servait lors des offices religieux qui étaient souvent interminables. Allez bon, quelques graines de fenouil à avaler et le repas de midi peut attendre.

On sait aujourd’hui qu’il ne faut pas avaler plus de 7 g de graines par jour.

C’est en Toscane qu’on le repère vers la fin du Moyen Âge. Il devait éloigner, à cette époque, les mauvais esprits et même les démons. Mais comment donc ? En jetant quelques branches de fenouil dans un feu.

Le jardinier et dessinateur de jardins, Claude Mollet (1557-1647), le plantait déjà pour la Cour royale d’Henri IV.

L’abbé François Rozier (1734-1794), botaniste et agronome le mentionnait dans son « Cours complet d’Agriculture » de 1779, en douze volumes.

Même Sainte Hildegarde de Bingen le met en avant :

« Le fenouil procure à l’Homme une douce chaleur et une excellente digestion ».

Ses propriétés :

- En application externe, il repose les yeux fatigués.

- Il combat la mauvaise haleine en croquant quelques graines (pas plus de 7 g par jour).

- Il combat la toux.

- Il permet d’avoir moins de troubles digestifs et moins de flatulences.

Camomille (Matricaria chamomilla L.) et PH Basic

Le nom de camomille rappelle dans son parfum la pomme, c’est pour cela que les grecs l’ont dénommé chamaemelon, ce qui veut dire pomme du sol.

Dans les jardins du domaine royal, on trouvait déjà la camomille et cela grâce à Charlemagne.

Elle serait originaire des Balkans et du Moyen Orient, mais maintenant on peut la trouver presque dans toute l’Europe.

Est-ce une plante sacrée ?

On raconte que Ramsès II a été embaumé avec de l’huile essentielle de camomille romaine. On l’utilisait déjà sous les Pharaons égyptiens pour lutter contre la fièvre et pour contrecarrer l’insomnie. Puis ce fut le tour aux rhumatismes et au mal de dos qu’on l’utilisa. C’est bien grâce à sa grande concentration en mucilages que la camomille exprime tous ses bienfaits. Belle lutte contre les inflammations du tube digestif ainsi que contre les règles douloureuses. Avec elle, les douleurs musculaires s’amenuisent, l’agitation nerveuse s’atténue et le sommeil en conséquence revient.

Vous avez la peau irritée, servez-vous de la camomille en usage externe, vous avez les yeux irrités, utilisez toujours en usage externe la camomille.

Pour ces cataplasmes, servez-vous en dans une préparation contenant 9 % de fleurs. Pour une inflammation de la peau faites des compresses en ayant infusé 4 à 10 g de fleurs séchées pour 100 ml d’eau bouillante que vous allez laisser refroidir.

Vous voulez mieux respirer, vous voulez avoir les poumons moins encombrés, vous voulez avoir moins le rhume des foins ou la sinusite, vous voulez lutter contre les infections, alors servez-vous de la camomille. Elle va même lutter contre les infections qui causent du tort à votre foie, vessie et reins. Elle peut même aider à contrecarrer la cystite. Prévenir et guérir des maladies est une chose importante. Elle a aussi le pouvoir de stimuler la production de globules blancs qui devront participer à la lutte générale contre les infections. Va-t-elle aussi s’attaquer à l’érythème fessier, l’acné, le psoriasis, voir l’eczéma ? C’est bien grâce à ses vertus antiallergiques qu’elle pourra intervenir sur votre peau.

Chez Diététique du Nouveau Monde, nous insistons beaucoup sur la synergie. Là, nous sommes face à une quintuple synergie avec les éléments suivants :

- Calcium.

- Magnésium.

- Prêle.

- Fenouil.

- Camomille.

C’est bien cette quintuple synergie savamment dosée, qui va lutter contre le trop d’acidité de nos corps. Acidité que vous avez mesurée avec nos bandelettes de papier pH de la marque Alcabase vendu sur notre site web. Tout cela pour arriver à un vrai équilibre acido-basique, équilibre source de bonne santé. Vous ne voulez quand même pas entrer dans des pathologies dégénératives !

Ingrédients

Composition : citrate de calcium, citrate de magnésium, agents d'enrobage : cellulose végétale, eau purifiée ; agents de charge : cellulose microcristalline, stéarate de magnésium ; racine de prêle (Equisetum arvense), citrate de potassium, antiagglomérant : silice ; citrate de fer, graine de fenouil (Foeniculum vulgare), fleur de camomille (Matricaria recutita).

Ce produit est sans colorant, ni conservateur artificiel.

Ce complément alimentaire convient aux végétariens.

Pour 2 gélules végétales on a :

- Calcium (Citrate) : 172,2mg (21,5 % AR)
- Prêle (racine de Equisetum arvense) : 100 mg
- Magnésium (Citrate) : 85,6 mg (22,8 % AR)
- Fenouil (graine de Foeniculum vulgare) : 2 mg
- Camomille (fleur de Matricaria recutita) : 2 mg

(AR = Apports de Référence).

Conseils d’utilisation

La dose conseillée est de 1 à 2 gélules végétales par jour.

Ce produit est à tenir hors de portée des jeunes enfants et les enfants de moins de 12 ans ne doivent pas consommer ce produit.

Ce produit n’est pas un médicament mais un complément alimentaire, respectez les doses conseillées, demandez un avis à votre médecin notamment pour les femmes enceintes ou allaitantes et ce complément ne se substitue pas à une alimentation variée.

Conditionnement

Le poids net de ce flacon de 60 gélules végétales est de 56,4 g.

Ce flacon est à conserver à l’abri de la chaleur et de l’humidité.

Fabricant

Nature’s Plus aux Etats-Unis fabrique ce complément alimentaire et Natural Distribution en Angleterre le distribue.

Le Gencod ou code barre pour ce complément alimentaire est : 807205139852.

A33619 est la référence Nature’s Plus pour PH Basic en 60 gélules.

Avis

Donnez votre avis
PH Basic Nature's Plus 60 gélules

PH Basic Nature's Plus 60 gélules

Pour traiter votre excès d’acidité et retrouver votre équilibre acido-basique, vous pouvez utiliser notre mélange de plantes et minéraux : PH Basic en 60 gélules de notre fournisseur Nature’s Plus.

Mr Birsinger Stéphane, responsable de traitement, collecte vos données personnelles sur ce formulaire pour traiter votre avis sur ce produit, ce qui ne sera pas possible si vous ne fournissez pas les renseignements demandés. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de mise à jour et d’effacement des données vous concernant. Pour plus de détails consultez la page de notre politique de protection des données

30 autres produits dans la même catégorie :