Vitamine D3 Boutique Nature 60 gélules

1003 DIE VIT NAT

Nouveau produit

Utilisez notre vitamine D3 pour vous aider à garder votre système immunitaire en bon état ainsi que vos os et vos muscles. Cette vitamine va aussi vous aider dans la lutte contre le déclin cognitif et notamment dans le cas de la maladie d’Alzheimer. Elle vous est proposée en boîte de 60 gélules de notre fournisseur Boutique Nature.

Plus de détails

1 Article

En stock

Attention : dernières pièces disponibles !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

5,76 €

Prix TTC

+ Frais de port

En savoir plus

Chez Diététique du Nouveau Monde, nous menons une lutte implacable contre la maladie d’Alzheimer (et le cancer) avec l’appui des Universités, des Centres de recherche et des médecins spécialisés dans cette même lutte contre Alzheimer.

La vitamine D3 est bien la reine de la lutte anti-Alzheimer.

Il est des pays et des régions de France où le soleil est peu abondant durant l’année et les hivers sont souvent persistants et les fins d’automne sont parfois maussades.

Alors que se passe-t-il pour nos corps quand le soleil est absent : il y a manque de vitamine D, une vitamine si importante pour se prémunir d’Alzheimer.

Que nous dit Jean Carper, la grande journaliste américaine de la diététique :

- Une carence même minimale en vitamine D augmente le risque de 42 % de connaître les troubles de la cognition.

- Une carence plus importante de vitamine D porte ce risque d’être atteint d’Alzheimer à 394 %.

En conséquence les personnes n’étant pas en manque de vitamine D seront les moins vulnérables.

Comment se présente la situation en Europe : 40 à 100 % de la population âgée présente une carence en vitamine D.

Elle est accentuée par le fait que la plupart des personnes après 65 ans ne se supplémentent pas. On se rend compte en Europe que les pays les plus touchés par Alzheimer sont situés en Norvège, Suède, Pays-Bas, Irlande, où le soleil est peu abondant et où les hivers sont longs.

Que nous dit-on à l’UCLA (University of California à Los Angeles) :

« La vitamine D renforce le système immunitaire pour qu’il puisse nettoyer le cerveau des plaques amyloïdes. La vitamine D renforce les macrophages à phagocyter les détritus, y compris les plaques séniles. Déblayer les neurotoxines va ralentir les déficits mémoriels. »

On peut retrouver ces données dans le Journal of Alzheimer’s Disease de 2012 et dans la publication scientifique du Health and Medicine Newsroom du 6 mars 2012 : « Scientists pinpoint how vitamin D may help clear amyloid plaques formed in Alzheimer’s ».

Combien de vitamine D faut-il prendre ?

Selon les sources, les apports en vitamine D n’apparaissent pas avec un même chiffre.

Le spécialiste en vitamine D à l’Université Creighton à Omaha aux États-Unis, le Dr Robert P. Heaney, endocrinologue et spécialiste en nutrition dans son texte « Vitamin D and the Human Family Tree » et son autre étude « The IOM (Institute of Medicine) Miscalculated its RDA for Vitamin D », nous précise qu’on est passé aux années 1997 en vitamine D, de 200 UI par jour à 1000 UI par jour en 2015 ! (February 13, 2015 by Robert P. Heaney).

Actuellement l’IOM (Institute of Medicine) qui est depuis 2015 renommé en la National Academy of Medicine (NAM) préconise 800 UI par jour en vitamine D. C’est cette version que nous vendons aussi sur notre site web.

Il est évident qu’en habitant le nord de la France, les besoins en vitamine D sont en augmentation car il se présente moins de journées à soleil qu’à Arles dans le sud de la France.

Quel pourrait être l’apport maximal par jour pour la vitamine D : 2000 UI pour les instances officielles.

Éric Rimm, professeur d’épidémiologie et de nutrition, de la faculté médicale de Harvard (classée meilleure faculté médicale au monde) va lui très loin.

Il va jusqu’à préconiser 10 000 UI par jour pour les personnes très en déficit !

Il précise que ceux qui sont en déficit en vitamine D (légèrement) ont un risque accru pour développer Alzheimer de 51 %. Pour ceux qui ont un déficit important en vitamine D, ce risque sera de 112 % (Dans « Neurology », 2 septembre 2014, « Vitamine D and the risk of dementia and Alzheimer Disease »).

C’est votre médecin qui après analyse va vous dire si vous êtes en déficit de vitamine D.

Jean Carper, cette journaliste médicale spécialisée en nutrition, auteur de plus de 20 ouvrages sur la nutrition nous révèle dans son livre « 100 conseils simples et efficaces contre la maladie d’Alzheimer » paru aux Éditions de l’Homme, qu’elle est touchée par le gène ApoE4, gène qui amène presque de manière certaine à la maladie d’Alzheimer.

Alors que fait-elle ?

Elle se supplémente en vitamine D à hauteur de 2000 à 5000 UI (Unité Internationale).

Que fait-elle en plus ?

Elle se supplémente avec des antioxydants et des vitamines exemptés de fer.

Ce sera :

- En vitamine B12 : 1000 µg.

- En acide folique : 800 µg.

- En acide alpha-lipoïque : 200 mg.

- En acétyl-L-carnitine : 500 mg.

- En DHA : 400 mg sous forme d’huile de poisson.

En 2017, quel est le plus grand spécialiste anti-Alzheimer basé aux U.S.A. : c’est le professeur Dale E. Bredesen, directeur du Mary S. Easton Center for Alzheimer’s Disease Research à l’UCLA et travaillant au Buck Institute for Research on Aging toujours à l’UCLA.

Il a beaucoup de succès en sortant des malades hors de leur maladie qu’est Alzheimer. Tout cela avec des micronutriments dont ses patients sont démunis. La vitamine D en fait partie. Il précise qu’un faible manque de vitamine D double le risque de mener à Alzheimer !

Selon certaines personnes, Bredesen supplémentait ses patients de 2000 à 5000 UI par jour en vitamine D3.

Quels sont les vitamines et les compléments utilisés en supplément à cette vitamine D3 :

- De la vitamine E.

- De la vitamine K2.

- De la vitamine B12.

- De la curcumine.

- De l’ashwagandha.

- De la Coenzyme Q10.

- De la mélatonine.

- De l’huile de poisson (2000 mg par jour).

- Du sélénium.

En vitamine D3, combien préconise-t-il ?

Il préconise 2000 UI de vitamine D3.

Que nous dit-il par rapport à la maladie d’Alzheimer :

« Alzheimer’s is an Immune Disorder ».

Il nous annonce que la curcumine est le principal agent anti-Alzheimer.

Que faut-il encore en plus d’après Bredesen :

- Très peu de viande à consommer.

- Du sport mais vigoureux. Chez Diététique du Nouveau Monde, nous préconisons 30 minutes par jour.

- Dormir suffisamment et avec régularité.

- Contrôle de son poids.

Vitamine D et soleil

Que nous dit le docteur allemand Michael Nehls dans son livre « Guérir Alzheimer, comprendre et agir à temps », livre publié en 2017 chez Actes Sud : c’est bien le soleil qui est le premier fournisseur de vitamine D3.

En se mettant au soleil et si vous avez la peau claire, vous pouvez convertir les rayons du soleil en 10 000 UI de vitamine D3.

Diététique du Nouveau Monde précise qu’en vieillissant notre peau devient plus fine et cela retarde la conversion de la vitamine D3 à partir du soleil.

Bien entendu, il ne faudra point se protéger avec de la crème solaire (sauf exceptions, attention aux coups de soleil). Une heure par jour de soleil est largement suffisante pour un apport maximal de vitamine D3.

Qui est Michael Nehls ?

Il est né en 1962. Le doctorat de médecine en poche ainsi qu’une thèse en génétique moléculaire, il travailla longtemps dans une société pharmaceutique pour combattre le diabète et les troubles cardiovasculaires. Auteur de quatre ouvrages, dont deux dédiés à la maladie d’Alzheimer, le dernier étant sorti en 2017 chez Actes Sud sous le titre « Guérir Alzheimer, comprendre et agir à temps ».

C’est en jardinant le torse découvert et au soleil, en retournant âprement la terre que l’on peut prendre de la vitamine D tout en fournissant un effort physique intense. Michael Nehls précise que cela libère en même temps une quantité d’hormones favorables à la croissance de l’hippocampe.

Oubliez le solarium car il y a un risque de cancer de la peau et il n’y a pas d’effort physique.

Une crème solaire indice 15 va bloquer 99 % des UVB nécessaire à la conversion en vitamine D du soleil.

Pour les végétaliens, pensez à d’autres sources de vitamine D3 d’origine non animale comme par exemple le lichen.

Bien sûr, vous aurez fait doser votre besoin en vitamine D par votre médecin.

N’oubliez pas de prendre votre dose de vitamine D3 avec un peu de graisse sinon vous perdez 50 % de son efficacité.

Voici un avis d’un autre spécialiste pour la lutte anti-Alzheimer qui est le Dr. Preston W. Estep III de la Harvard Medical School, directeur de gérontologie au sein du Human Genome Project de cette école américaine. Il est aussi président et directeur scientifique de TeloMe, Inc., une société de biotechnologie spécialisée en neurologie.

En outre, il est le fondateur de la société de biotechnologie Longevity, Inc., spécialisée dans la recherche sur la longévité.

Que préconise-t-il dans son livre paru chez Hachette en 2017 et qui a pour titre « Le régime anti-Alzheimer », avec comme sous-titre « Conserver un cerveau en bonne santé » :

« Ne prenez pas de fer ni des compléments en calcium. Le calcium pouvant provoquer de l’artériosclérose. En vitamine D, prenez donc jusqu’à 400 UI occasionnellement ».

Et il nous préconise de se mettre au soleil (en page 155 de son livre).

Comme on peut le noter chez Diététique du Nouveau Monde, la palette est large : nous passons de 5 000 UI en supplémentation à 400 UI chez le docteur Preston W. Estep III de la médical School d’Harvard. Sa grande thèse est : pour échapper à Alzheimer, éloignez-vous du fer. Surtout ne mangez point d’aliments enrichis au fer car c’est le départ de l’inflammation du cerveau et donc cela va mener inéluctablement à Alzheimer.

Que nous dit David Perlmutter, neurologue américain et cofondateur de la Perlmutter Brain Foundation et membre de l’American College of Nutrition. Il est l’auteur de l’ouvrage « L’intestin au secours de notre cerveau » paru chez Marabout en 2016 et en 2015 un autre livre qui a pour titre « Ces glucides qui menacent notre cerveau » avec une préface du Pr. Henri Joyeux.

La vitamine D (qui est en fin de compte une hormone stéroïdienne liposoluble) est présente dans tout le système nerveux central.

Que fait cette vitamine D ?

Elle contribue à la régulation d’enzymes que l’on trouve dans notre cerveau et dans le liquide cérébrospinal.

En laboratoire, on a pu prouver que cette vitamine D protège les neurones des effets pervers des radicaux libres et va diminuer l’inflammation (en référence aux études menées par le Dr Michael Holick dans son livre « The Vitamin D Solution : A 3-Step Strategy to Cure Our Most Common Health Problems », à New York, Hudson Street Press, paru en 2010).

Que nous disent ces études :

- Un taux élevé de vitamine D, c’est 25 % de moins de risque de voir les facultés cognitives décliner.

- Si vous êtes carencés en vitamine D, il y a 60 % de risque de souffrir au cours de votre vie d’un déclin cognitif (se reporter là à l’article sur Internet du blog Scientific American : Vitamin D deficiency linked to Parkinson's disease, cognitive decline)

Que nous dit l’étude de Annweiler C. et al. « Higher vitamin D dietary intake is associated with lower risk of alzheimer’s disease : a 7-year follow-up » (paru dans « Gerontol A Biol Sci Med Sci. », en novembre 2012) ?

7 ans durant, 498 femmes avec un taux de vitamine D élevé, ont eu 77 % de risques en moins d’être atteintes par Alzheimer.

Que nous dit aussi l’étude de Llewellyn DJ et Al. « Vitamin D and risk of cognitive decline in elderly persons » parue chez « Arch Intern Med. » de juillet 2010 ?

Entre 1998 et 2006, on a constaté un déclin cognitif important chez 858 hommes et femmes adultes très carencés en vitamine D.

Le Dr David Perlmutter précise aussi qu’un manque de vitamine D peut amener à Parkinson, et peut aussi amener à un risque de rechute en ce qui concerne la sclérose en plaques.

Il nous précise aussi qu’il faut plusieurs mois pour remonter un taux insuffisant de vitamine D.

La doctoresse Jacqueline Lagacé du Canada est une chercheuse et professeur à l’Université de Montréal, elle découvre l’ouvrage de Jean Seignalet « L’Alimentation ou la Troisième Médecine » qui va lui aider à retrouver sa santé.

Que nous dit-elle dans son livre « Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin », ouvrage paru au 4ème trimestre 2016 chez Fides ?

Elle préconise de parer à une carence de vitamine D (surtout pour ceux qui habitent le Canada et par manque de soleil) grâce aux aliments gras :

- Huile de foie de morue

- Saumon

- Hareng

- Anchois

- Sardine

- Truite

- Maquereau

- Huître

- Jaune d’œuf

- Chanterelles et shiitakes, champignons

- Les noix

Les dernières recommandations s’opposent à dépasser les 600 à 800 UI par jour en supplémentation chez les individus en bonne santé.

Pour conclure, nous avons fait le tour international en ce qui concerne la vitamine D3 (principalement) pour contrer cette grave affection qui est Alzheimer.

N’oubliez pas, que sur notre site web, nous vendons un produit qui va aidez à reculer Alzheimer de 9 mois et stabiliser les personnes à ce stade là, ce produit c’est la plante Sideritis scardica, appelée depuis Hippocrate thé grec des montagnes.

Il est évident qu’une supplémentation en vitamine D3 va aider à se sortir d’Alzheimer. La lutte doit être frontale avec des nutriments multiples.

(Texte de présentation de la vitamine D3 Boutique Nature 60 gélules rédigé par Bernard Birsinger.)

Ingrédients

Composition : fibre d’acacia, vitamine D3, gélule d’origine végétale.

Ce produit est sans colorant, ni conservateur artificiel.

Ce complément alimentaire est sans levure, blé, maïs ou lait.

Pour 2 gélules on a :

- Vitamine D3 : 5 µg soit 100% des VNR, ce qui correspond à 200 UI.

(VNR = Valeurs Nutritionnelles de Référence).

Conseils d’utilisation et précautions d’emploi

La dose conseillée est de 2 gélules par jour à prendre avec un grand verre d’eau.

La vitamine D étant liposoluble, elle peut s’accumuler dans l’organisme.

En cas de supplémentation excessive, elle peut causer divers troubles (maux de tête, nausées, vomissements, perte de poids, fatigue intense).

Ce produit, la vitamine D3 en 60 gélules de chez Boutique Nature, n’est pas un médicament mais un complément alimentaire.

Respectez les doses conseillées, avant toute automédication, consultez un médecin ou un pharmacien qualifié notamment pour les femmes enceintes ou allaitantes. Les compléments alimentaires ne se substituent pas à une alimentation variée.

Notre site web est purement commercial et nous n'exerçons aucune activité médicale ou autre.

Nous vous invitons à consulter un ou des praticiens compétents en matière de diagnostic, de prescription ou de traitement.

Nous ne pouvons être tenus pour responsables si des personnes utilisent sans réserve ou inconsidérément les informations figurant sur notre site web.

Nous déclinons toute responsabilité des risques encourus quant à l'utilisation faite des produits en automédication.

Toutes les informations fournies sur notre site web concernant nos produits sont mises à votre disposition à titre informatif. Elles représentent la synthèse de nos lectures de différents ouvrages sur ce sujet. Elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni même engager notre responsabilité. Nous vous invitons à lire attentivement les conseils donnés concernant l'utilisation des produits.

Conditionnement

Le poids net de ce flacon de 60 gélules est de 17,6 g.

Le flacon est fabriqué sans pétrole, grâce à des ressources végétales qui sont 100 % renouvelables.

Ce flacon ne contient pas de Bisphénol A.

Ce flacon est à conserver à l’abri de la chaleur et de l’humidité.

Fabricant

Le fournisseur de notre produit est l’entreprise Boutique Nature située dans le département de la Seine-et-Marne à Combs-La-Ville.

Le numéro de référence de notre produit pour notre fournisseur est 05102100.

Le code barre (Gencod) de notre vitamine D3 en flacon de 60 gélules de notre fournisseur Boutique Nature est 3700292877799.

Avis

Donnez votre avis
Vitamine D3 Boutique Nature 60 gélules

Vitamine D3 Boutique Nature 60 gélules

Utilisez notre vitamine D3 pour vous aider à garder votre système immunitaire en bon état ainsi que vos os et vos muscles. Cette vitamine va aussi vous aider dans la lutte contre le déclin cognitif et notamment dans le cas de la maladie d’Alzheimer. Elle vous est proposée en boîte de 60 gélules de notre fournisseur Boutique Nature.

Mr Birsinger Stéphane, responsable de traitement, collecte vos données personnelles sur ce formulaire pour traiter votre avis sur ce produit, ce qui ne sera pas possible si vous ne fournissez pas les renseignements demandés. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de mise à jour et d’effacement des données vous concernant. Pour plus de détails consultez la page de notre politique de protection des données

6 autres produits dans la même catégorie :