Consommé de poulet bio à l'hysope Aromandise 170 g

978 DIE SOU NAT

Nouveau produit

Découvrez notre soupe bio épicée et revigorante, le consommé de poulet bio à l’hysope en paquet de 170 g de notre fournisseur Aromandise.

Plus de détails

2 Produits

En stock

Attention : dernières pièces disponibles !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus

6,50 €

Prix TTC

+ Frais de port

38,24 € par kg

En savoir plus

Voilà un consommé de poulet qui est une recette alliant un bouillon de poulet avec des épices, du gingembre et de l’hysope qui est conseillée par Sainte Hildegarde de Bingen.

L’hysope (Hyssopus officinalis L.)

L’hysope est un petit arbrisseau de la famille des Lamiacées.

Où peut-on l’a trouver ?

Au sud de la France, en Afrique du Nord.

Les Grecs s’attaquaient à la toux avec une tisane composée d’hysope.

Hippocrate qui pour la première fois fonde un art de se soigner dépourvu de toute arrière pensée religieuse, a rassemblé 400 plantes, voir plus, qui pourraient nous amener à la santé.

Au moment de ces épidémies successives de peste à Athènes, Hippocrate donna comme conseil de brûler des herbes aromatiques comme la sarriette, la lavande, le romarin et l’hysope dont les essences devaient amener et dégager une fumée antiseptique.

En Alsace, on utilisait la fumigation dans les étables et ceci depuis le Moyen Âge. Ici pas d’antibiotiques nocifs qui vont se transmettre à l’homme à travers le lait !

Après Hippocrate, Dioscoride ce médecin grec (40-90) décrivait dans son ouvrage « De materia medica » plus de 450 plantes dont l’hysope.

C’est bien grâce aux jardiniers médiévaux, grâce au milieu monastique qui puisait dans les auteurs comme Claude Galien (129-216), Aristote, Théophraste (371-288 av. J.-C.) botaniste et naturaliste, que s’est perpétué un savoir à travers les plantes médicinales. Sainte Hildegarde de Bingen (1098-1179) a elle même puisé dans ce savoir là, elle qui dirigeait une abbaye au cœur de l’Europe à Ruppertsberg, Eibingen plus précisément, non loin du Rhin. Elle a bien sûr eu connaissance du « Capitulaire de Villis » (élaboré entre 770 et 813) qui réunissait les plantes médicinales du haut Moyen Âge, Capitulaire dû à Charlemagne (742-814). On peut consulter le seul exemplaire encore à notre disposition à Wolfenbüttel, en Basse-Saxe, au cœur de l’Allemagne, dans la bibliothèque de cette commune (sous la cote Helmstedt 254).

Et l’Alsace, dans cette tradition monastique « Orare et laborare » ?

Nous avons un calendrier diététique qui date de 1154, qui nous vient de ce haut Moyen Âge alsacien, intitulé calendrier « Codex Guta Sintram ».

Où peut-on le trouver aujourd’hui ?

Dans la bibliothèque du grand séminaire de Strasbourg.

Qui l’a rédigé ?

Guta, moniale du couvent Schwartzenthann à côté de Soultzmatt.

Á quoi servait-il ?

Á puiser des recettes médicinales mensuelles pour rester en bonne santé et cela pour chaque mois de l’année.

Et Sintram ?

Sintram était un chanoine régulier de l’abbaye de Marbach crée en 1089 (près de Colmar, Obermorschwihr) qui a enluminé ce codex.

L’hysope était déjà très à l’honneur en ces temps reculés.

Mais aujourd’hui, l’hysope que vous aurez planté dans votre jardin, en plein soleil et dans un sol léger et bien drainé, à quoi peut-il servir ?

- Assaisonner les salades.

- Assaisonner les crudités mais toujours en petites quantités.

- Ou alors, à partir de ses fleurs, faites des infusions.

Mais quelles sont ses propriétés ?

- Contrecarrer les affections des voies respiratoires.

- Décongestionnante et expectorante.

Ingrédients

Composition : farine de maïs*, sel, carotte*, sucre roux*, chair de poulet* (5%), graisse de poulet* (4%), Anti-agglomérant : carbonate de calcium, hysope* (2%), panais*, oignon*, gingembre* (1,5%), persil*, curcuma*, muscade*, livèche*.

*Ingrédient issu de l’agriculture biologique.

Ce produit peut contenir des traces de moutarde et de gluten.

Ce produit a reçu le label bio de l’Union Européenne ainsi que le label bio AB.

Analyse nutritionnelle pour 100 g :

- Energie : 1162 kJ ou 276 Kcal.
- Matières grasses : 6,3 g dont acides gras saturés : 1,6 g.
- Glucides : 47,1 g dont sucres : 11,5 g.
- Protéines : 5,3 g.
- Sel : 27,8 g.

Conseils d’utilisation

Pour obtenir une assiette de soupe bio, diluez une cuillerée à soupe (7,5 g) dans 250 ml d’eau froide et chauffez ensuite une minute à feux doux.

Le sachet de 170 g net de notre consommé de poulet bio correspond environ à 22 assiettes.

Vous pouvez rajouter des légumes par exemple pour compléter votre potage bio.

Conditionnement

Ce produit est vendu en boîte de 170 g net.

Ce produit doit être conservé au sec et au frais, bien refermer le sachet après ouverture.

Fabricant

Le fournisseur de notre soupe bio est la société Aromandise, entreprise française située à Montpellier.

Le numéro de référence de notre produit pour notre fournisseur est HBA13.

Le code barre (Gencod) de notre consommé de poulet bio à l’hysope conseillé par Sainte Hildegarde de Bingen en boîte de 170 g de notre fournisseur Aromandise est 3560467790441.

Avis

Donnez votre avis
Consommé de poulet bio à l'hysope Aromandise 170 g

Consommé de poulet bio à l'hysope Aromandise 170 g

Découvrez notre soupe bio épicée et revigorante, le consommé de poulet bio à l’hysope en paquet de 170 g de notre fournisseur Aromandise.

Mr Birsinger Stéphane, responsable de traitement, collecte vos données personnelles sur ce formulaire pour traiter votre avis sur ce produit, ce qui ne sera pas possible si vous ne fournissez pas les renseignements demandés. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de mise à jour et d’effacement des données vous concernant. Pour plus de détails consultez la page de notre politique de protection des données

1 autre produit dans la même catégorie :